The Heroine’s Journey of Martine Borg

Quelle est la plus belle chose que vous préférez dans votre travail ?

What is the best thing that I love about my work?

Lorsque je découvre un scénario, je sais que je vais devoir alors fusionner avec qui-je-suis et le personnage que l’on m’offre. Je vis pleinement ce moment magique où l’âme du personnage s’incarne en moi, en m’imposant ses mots, sa façon de penser, d’être… jusqu’à exister sur scène ou sur un plateau de cinéma et interagir avec d’autres personnes-personnages.

Depuis deux ans, je suis auteur, et c’est un réel plaisir de donner vie à des personnages sur le papier… en espérant qu’ils s’envoleront destination écrans, scènes ou romans, un jour…

When I read a new scenario, I realize that I will have to merge my very own self with the character that I am being presented with. I live fully this magical moment where the soul of the character is incarnated within me, by imposing her words on me, her way of thinking, of being … right until the moment where she exists on stage or on a movie set and interacts with other people’s characters.

For the past two years, I have worked as an author, and it’s a real pleasure to give life to the characters on paper … hoping that they will fly until they become real on the screen, in a theatre scene or in a novel, one day.

Quelle est mon idée du bonheur parfait ?

What is my idea of perfect happiness?

Plan planétaire : nous ne serions pas reliés les uns aux autres pour rien. Nous serions reliés dans la communication et l’entraide. Les abus liés au profit et au pouvoir n’existeraient pas. Pour l’instant, c’est un euphémisme !!!

Plan personnel : pouvoir me réaliser pleinement. J’adhère à cent pour cent à cette citation de Erich Fromm : « la principale tâche dans la vie d’un être humain est d’accoucher de lui-même, de devenir ce qu’il est potentiellement.»

Global Plan: We would live in a world where we would not be connected to each other for no reason. We would be connected through communication and mutual help. Also, abuses relate to profit and power would not exist. But this idea, for now, it’s a euphemism!!!

Personal Plan: To be able to fully realize myself. I agree one hundred percent to this quote from Erich Fromm: « the main task in the life for a human being is to self-realize and to become what one is potentially ».

Quelle est ma plus grande peur ?

What is my greatest fear?

J’ai très peur que les générations futures s’enlisent en accentuant les maux actuels et ne trouvent pas la voie pour aller vers un monde meilleur.

I am very afraid that future generations will get stuck, by accentuating the current problems and do not find the path to help build a better world.

Quel est le trait de ma personnalité que je déplore ?

What is the trait that I most deplore in myself?

Hyper sensible, un cerveau qui fonctionne à 10.000 à l’heure, je suis dans mon monde… Dans mon premier roman à paraitre (en ce moment dans une maison d’édition), j’ai d’ailleurs créé un monde paradisiaque, celui dans lequel j’aimerais bien vivre.

I am hyper sensitive, and have a brain that works at 10,000 miles an hour, I live in my own world … In my first novel to appear (currently in a publishing house), I created a paradisiac world, the very one I would like to live in.

Quelles personnes encore en vie j’admire le plus dans ma profession ?

Which living persons in my profession do I most admire?

J’ai de l’admiration pour les personnes respectueuses, compétentes, simples et aimant leur travail au-delà de l’argent ou de la reconnaissance que leur confère leur métier, en bref, pour les êtres humains et pas seulement dits « humains ».

I admire people who are respectful, competent, simple and who love their work beyond the money or the recognition that their profession gives them. In short, I admire real human beings and wereby those who are said to be “human”.

Quelle est ma plus grande extravagance ?

What is my greatest extravagance?

Celle de ne pas suivre les sentiers battus. Celle de me laisser guider par mes intuitions, par mes envies et par la vie. Celle de ne pas être formatée. D’être moi ! Dans ce monde régi par la manipulation, le profit, l’argent et le pouvoir, oui, je peux parler d’extravagance quand je me fais forte de pouvoir évoluer en dehors des chemins et des pensées pré-fabriqués.

That of not following the beaten track. That of letting me be guided by my intuitions, my desires and by life. That of not being formatted. To be me! In this world, ruled by manipulation, profit, money and power, yes, I can speak of extravagance when I make myself strong enough to be able to evolve outside pre-fabricated ways and thoughts.

En quelle occasion pourrais-je mentir ?

On what occasion would I lie?

Je ne sais hélas pas mentir : cela me servirait bien dans ce monde truffé d’hypocrites. J’ai parfois essayé, mais lorsque j’essaie de le faire, je m’auto-trahie : soit par l’intonation de ma voix, soit par l’expression de mon visage. Pourquoi vouloir abandonner notre être profond ? Porter un masque qui est à des années-lumière de soi ? Deux fardeaux à porter : la personne que l’on est et que l’on nie, et le personnage que l’on crée et qui ne nous correspond pas. Pourquoi se compliquer la vie ? Pourquoi ne pas assumer qui-l’on-est et devoir mentir à tout bout de champ ? J’ai choisi la solution de facilité, que cela plaise ou pas : ne pas porter de masque.

Unfortunately, I do not know how to lie: but it would serve me well in this world riddled with hypocrites. I have sometimes tried, but when I try to do it, I betray myself : either by the intonation of my voice, or by the expression of my face. Why want to abandon our deep inner being? Wear a mask that is light years away from us? We have two burdens to bear: the person we are that we deny, and the person we create who does not correspond to us. Why complicate our lives? Why not just take responsibility for who-we-are rather than to lie along the time? I chose the easy way out, like it or not: not to wear any mask.

Quelle est la chose que je déteste le plus dans mon travail ?

What is the thing that I dislike the most in my work?

Je n’aime absolument pas ce qui est superficiel. Nous sommes dans un monde où l’image est primordiale. Ce n’est pas parce que nous sommes à l’écran que nous sommes importants. Qu’est-ce qui est le plus important ? Ce qui brille en surface ou les valeurs humaines inhérentes à chaque être ?

Ne parlons pas des délais (que ce soit en tant que comédienne ou auteur) : j’assimile mon parcours à celui des personnages de jeux vidéos qui ont sur leur chemin des embûches à répétition. Qui s’articulent autour du bon vouloir et des exigences du joueur. En subissant ses humeurs, son envie de jouer ou pas. Ses volontés. Sans ne pouvoir dire mot. Etre le jouet du marionnettiste. Qui tire les ficelles. Qui fera que l’on parviendra à sauter les obstacles tout au long du parcours. Ou pas. Et à atteindre son but. Ou pas. 

I absolutely dislike everything that is superficial. We are in a world where image is paramount. It’s not because we are on TV screens that we are important. What is most important? That witch shines on the surface or the human values inherent to each being?

Let’s not talk about delays (whether as an actress or an author): I equate my journey to that of video game characters, who have on their way recurring obstacles. Which are built around the goodwill and the requirements of the player. Witch undergo the exigencies of the player. Without being able to say a word. To be the toy of the puppeteer. Who pulls the strings. Who will make it possible to jump over obstacles throughout the course. Or not. And to reach his/her final goal. Or not

Quand et où j’ai été la plus heureuse dans mon travail ?

When and where was I the happiest, in my work?

J’aime les moments de « plateau », de « scène » et d’écriture. Je vis hors du temps, dans une bulle où je ne suis plus moi. Mais je suis vraiment heureuse lorsque je découvre mon travail à l’écran et que je vois évoluer le personnage à qui j’ai donné vie.

Cela me procure exactement la même émotion lorsque je relis un roman ou un scénario.

I like the moments on “movie sets”, or “theatre scenes” and writing. I live outside of time, in a bubble where I am no longer myself. But I’m really happy when I discover my work on the screen and I see the characters to whom I gave life evolve. It gives me exactly the same emotion when I reread a novel or a screenplay.

Si je le pouvais, qu’est-ce que j’aimerais changer en moi ?

If I could, what would I change about myself?

J’aimerais parfois être moins exigeante et avoir le regard moins analytique. Quoi que…  je m’amuse beaucoup de ce qui m’entoure et de situations que je peux provoquer : cela m’aide dans ma créativité.

J’aimerais progresser, toujours et encore. Avancer pour mieux comprendre, pour mieux interpréter, pour mieux écrire. Pour mieux.

At times, I would like to be less demanding and less analytical. Whatever … I really enjoy the people and things that surround me and the situations that I can provoke: it helps me in my creativity.

I would like to progress, always and still more. To advance to better understand, to better interpret, to write better. For the better.

Quel est mon plus grand achèvement dans le travail ?

What is my greatest achievement in work?

C’est d’avoir exercé plusieurs métiers. Etre riche de plusieurs expériences (monitrice de colonies  de vacances, professeur d’Espagnol dans l’éducation nationale, comédienne, auteur) qui font qui-je-suis maintenant. J’ai chuté grand nombre de fois. Je me suis relevée autant de fois que j’ai chuté. Le chemin que j’ai parcouru se calcule en milliards ? de kilomètres d’observation, et m’amène à être plus à même de relativiser, d’analyser et de me rapprocher d’une forme de sincérité. Je ne vis pas dans un rêve : j’ai toujours essayé de faire de mes rêves une réalité.

Je pense que je pourrai parler d’achèvement dans mon travail quand je serai arrivée au bout du chemin. J’ai encore beaucoup à vivre, beaucoup à faire, du moins, je l’espère.

It is to have had several careers. To be rich of several experiences (as a summer camp instructor, a spanish teacher in the national education, an actress on stage and in movie sets, an author), which have made me who I am today. I fell down many times. I got up as many times as I fell. The path I have taken is calculated in billions, of kilometres of observation, and has lead me to be able to put it all into perspective, to analyse and to get closer to a greater sense of sincerity. I do not live in a dream: I have always tried to make my dreams a reality.

I think I’ll be able to talk about accomplishment in my work, when I get to the end of the trail. I still have a lot to experience, a lot to do, at least, I hope so.

Quel est l’endroit où j’aimerais le plus vivre ?

Where would I most like to live?

Dans le monde que j’ai créé dans mon premier roman. Ah, pour de bon ? J’aimerais pouvoir vivre dans un monde où personne ne serait jugé, mais aidé, où l’on fonctionnerait guidés par le bon sens et non par le profit, l’argent et la manipulation. Et là, on avancerait !!!

In the world that I created in my first novel. Oh, for good? I wish I could live in a world where no one would be judged, but helped, where we would function guided by common sense and not by profit, money and manipulation. If this were so, we would advance well!!!

Quel est le plus grand trésor en ma possession ?

What is my most treasured possession?

La liberté.

Freedom.

Quelle est ma caractéristique la plus marquée ?

What is my most marked characteristic?

La créativité.

Creativity.

Quel est le lieu qui m’inspire le plus, dans ma propre ville ?

What is my most inspirational location, in my city?

J’aime me rendre dans un parc, m’asseoir sur un banc devant une fontaine, et lire. J’observe aussi. Je suis alors assaillie d’idées pour mes écrits en cours ou d’autres à venir. Un détail, et une histoire s’impose déjà à moi en associant ce détail à d’autres éléments qui me viennent en tête.

I like to go to a park, sit on a bench in front of a fountain, and read. I observe a lot too. I am then beset with ideas for my current writings or others that have yet to come. A more detail, and a story imposes itself on me, by associating that detail with other elements that come to mind.

Quel est mon endroit favori pour manger et pour boire, dans ma ville ?

What is my favourite place to eat and drink, in my city?

Ah ! La routine ? Vous avez dit la routine ? Je n’ai pas de lieu favori. Pas d’habitude en matière culinaire. J’aime découvrir.

Ah! Routine? Did you say the routine? I do not have a favorite place in mind. Not particular culinary habit. I like to discover.

Quels sont les livres qui ont influencé ma vie et comment ?

What books influenced my life and how?

Je me souviens avoir compris que l’on pouvait faire ce que l’on voulait aves les mots, lorsque, adolescente, j’ai lu « Les fruits d’or » de Nathalie Sarraute. Puis je suis tombée dans l’absurde, avec Ionesco. Comment oublier « Huerto cerrado » de Alfredo Bryce Echenique ? J’ai voyagé aux Etats-Unis grâce à William Faulkner, en Espagne en me plongeant dans les œuvres de Federico Garcia Lorca, de Cervantes…

J’ai énormément voyagé de par le monde, en tenant, ouvert, un livre, en le parcourant, et en en visualisant son déroulement.

I remember understanding that we could do whatever we wanted with words, when, as a teenager, I read Nathalie Sarraute’s “Les fruits d’or”. Then I fell into the absurd, with Ionesco. How can I forget “Huerto cerrado” by Alfredo Bryce Echenique.

I travelled to the United States thanks to William Faulkner, to Spain when I immersed myself in the works of Federico Garcia Lorca, of Cervantes etc …

I travelled a lot around the world by a book holding open and by reading it, and by visualizing the unfolding of the story.

Quels sont mes auteurs favoris ?

Who are my favorite writers?

Je lis énormément. Des nouveautés. Je relis de temps en temps des classiques. J’évite juste de poser les yeux sur des livres délivrant l’horreur, la violence, le sang : c’est peut-être idiot, mais cela me ferait mal, très mal, et je cauchemarderais.

I read a whole lot. New releases. I read again classics from time to time. I just avoid looking at books that reveal horror, violence, blood: maybe it’s silly, but it would hurt me a lot and I would have nightmares.

Tu vas mourir juste une fois. Quelle musique voudrais-je écouter lors de mon dernier jour ?

You Only Die Once. What music would I listen on my last day?

En écoutant le concerto piano n° 2 opus 18 de Rachmaninoff, j’aurais l’impression de revivre toutes les émotions d’une vie. Je pourrais réécrire mon histoire sur chaque note de ce concerto.

Listening to Rachmaninoff’s piano concerto No. 2 opus 18, I would feel as if I were living again all the emotions of a lifetime. I could rewrite my story on every note of this concerto.

Quel est mon héros ou mon héroïne en fiction ?

Who is my hero or heroine in fiction?

Kevin Costner dans « Danse avec les loups » et « The bodyguard ».

Kevin Costner in « Dancing with Wolves » and « The bodyguard ».

Quels sont mes héros et héroïnes dans la vraie vie ?

Who are my heroes and heroines in real life?

Ce sont mes amis que je compte sur les doigts d’une main mais qui sont toujours là : dans les moments de soleil, de pluie, de neige, de froid ou de tempête. De vie.

They would be my friends, whom I can count the fingers on one hand, but are always there : in the moments of sun, rain, snow, cold or storm. In life.

Quel est le film à visionner au moins une fois dans sa vie ?

Which movie would i recommend to see once in a lifetime?

« Un jour sans fin », de Harold Ramis.

« Groundhog Day », by Harold Ramis.

Quel rôle joue l’art dans ma vie et dans mon travail ?

What role plays art in my life and work?

L’art nait de la créativité. Si je n’étais pas sensible à l’art, comment pourrais-je moi même m’inscrire dans un projet artistique ou littéraire ? L’art fait partie intégrante de mon travail, de ma vie.

Art is born out of creativity. If I was not sensitive to the art, how could I myself enter an artistic or literary project? Art is an integral part of my job, of my life.

Qui est la personne qui te suivrait en tout et pour tout, dans la vie ?

Who is my greatest fan, sponsor, partner in crime?

Une amie d’enfance.

A childhood friend.

Avec qui aimerais-tu travailler en 2018-2019 ?

Whom would I like to work with in 2018-2019?

Je suis ouverte à tout contact qui me fera avancer dans ma carrière. J’aimerais énormément pouvoir jouer à nouveau dans un film de Jean Becker et un film de Patrice Leconte. Je peux rêver ? Allez, qui ne tente rien, n’a rien : Allô Robert Guédiguian ? Allô Steven Spielberg ? Allô Xavier Dolan ?

Mon site officiel : www.martineborg.com

 

I am open to any contact that help advance my career move forward. I would love to be able to play again in a film by Jean Becker and a film by Patrice Leconte. Can I dream? If you don’t try, you don’t get : Hello Robert Guediguian? Hello Steven Spielberg? Hello Xavier Dolan?

My official website: www.martineborg.com

Quelles personnes de ma profession j’aimerais rencontrer en 2018-2019 ?

Which people in my profession would i love to meet in 2018-2019?

J’aimerais déjà être réellement épaulée par un agent : ce serait un bon début… pour cette fin d’année 2018. Pour l’instant seulement un pour cent des rôles figurant sur mon cv est dû à des agents.

J’aimerais, bien sûr, pouvoir rencontrer toute personne évoluant dans mon métier de comédienne et de scénariste. J’ai aussi créé un nouveau concept de ligne de vêtements… sur le papier : des rencontres à venir ?

To start, I would really like to be supported by an agent: it would be a good start … for this end of the year 2018. For the moment, only one percent of the roles on my resume are the result of an agent.

I would, of course, like to meet any person working in the same domain, as an actress and screenwriter. I also created a new concept for a clothing line … which is still on paper. Let’s hope for some productive future encounters.

Sur quels projets j’aimerais travailler en 2018-2019 ?

What project, in 2018-2019, am I looking forward to work on?

Je suis ouverte à toute nouvelle proposition de rôle(s), en France ou à l’étranger. En attendant je crée les personnages que j’aimerais jouer. Je viens de finaliser le scénario de mon deuxième long métrage.

I am open to any new offers of role (s), in France or abroad. In the meantime, I create the characters I would like to play. I just completed the screenplay of my second feature film.

Que signifie pour moi « La passion ne disparait jamais » ?

What do the words “Passion Never Retires” mean to me?

La passion ne peut se retirer. La passion fait partie intrinsèque de la personne qu’elle habite. Elle est juste là. En nous. Elle s’est imposée à nous, de façon évidente. On la dessine petit à petit avec le pinceau de l’espoir, de la conviction, de la foi. On ne peut l’effacer. C ‘est une toile indélébile qui est inscrite dans le tableau de notre vie. Jusqu’aux étoiles.

Passion cannot be withdrawn. Passion is an intrinsic part of the person which it lives in. It is right there, within us. It has imposed itself on us, obviously. We draw it slowly with the paintbrush of hope, conviction and faith. We can’t erase it. It is an indelible canvas that is inscribed in the whole picture of our life. Reaching as far as the stars.

Witch creatives heroines should Peter invite to tell their story ?

Viola di Grado.

Où pouvez-vous voir mon travail jusqu’en 2018 ?

Where can you see me or my work in 2018 ?

Sur mon site officiel  On my official website : www.martineborg.com

My email : martine.borg@orange.fr

L’année n’est pas finie : carpe diem !!!

The year is not over : carpe diem !!!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s